Search
Saturday 22 July 2017
  • :
  • :

La métamorphose selon Foursquare

Après un premier changement, l’application Foursquare s’est de nouveau transformée pour s’éloigner plus encore de la version qui avait fait son succès.

foursquare

Foursquare, une application fun

Foursquare est une application disponible, notamment sur smartphone. Ce réseau social apparu en 2009 avait séduit les utilisateurs par le côté ludique de son utilisation.
Le principe consistait à se géolocaliser dans un lieu. Un utilisateur se rendant de nombreuses fois en un laps de temps réduit au sein d’un même lieu pouvait décrocher le titre de « maire  » de celui-ci.
Les marques comme Starbucks ont rapidement compris l’intérêt marketing d’une telle application, offrant même un café gratuit par jour aux détenteurs des titres de maire de leurs coffee shop. Un moyen de fidéliser leur clientèle, mais également d’inviter de nouveaux consommateurs à venir plus souvent au sein de leurs établissements, pour tenter de remporter ce titre et les avantages qu’il offrait.

Par ailleurs, un utilisateur se rendant dans divers lieux faisant partie du même secteur d’activité pouvait remporter le badge lié à l’activité.
Ainsi un utilisateur ayant déjeuné dans 5 restaurant japonais différents pouvait remporter un badge représentant des sushi.
De temps à autres, des badges spéciaux sortaient, et il fallait alors se dépêcher de les obtenir avant qu’ils ne disparaissent afin d’enrichir sa collection.
Des blogs avaient alors vu le jour, recensant les astuces et conseils pour débloquer tous les badges Foursquare.

badges foursquare

A chaque « check-in », c’est à dire, chaque fois que l’utilisateur se géolocalisait au sein d’un endroit, il obtenait des points, et se positionnait alors devant ou derrière ses « amis » foursquare. Le but étant d’obtenir le plus de points, donc, de générer le plus de check-in journaliers, chaque check-in n’offrant pas le même solde de points.

Enfin, il pouvait, s’il le désirait, laisser un avis sur le lieu où il s’était géolocalisé.

… Mais ça, c’était avant

Puis, Foursquare a procédé à une mise à jour. Ou plutôt, à une transformation de son application.
Cette évolution proposait aux utilisateurs de Foursquare de télécharger une nouvelle application, nommée Swarm, pour pouvoir continuer à effectuer des check in géolocalisés. la première application, Foursquare donc, ne servait plus alors qu’à laisser des commentaires sur les endroits testés par l’utilisateur.

Un changement radical d’utilisation

Si les utilisateurs de l’application avaient été quelque peu déconcertés par ce changement d’utilisation les obligeant à télécharger une nouvelle application pour pouvoir continuer à l’utiliser comme il le faisaient auparavant, ce sont de vrais grognements qui sont apparus lorsque Swarm a été mis à jour environ un mois seulement après son lancement.

Si Swarm permet toujours d’effectuer des check in dans ses lieux préférés, les profils des utilisateurs ont tout simplement été remaniés, faisant disparaitre leurs titres de maires et badges si durement acquis.
On ne parle donc pas ici d’une évolution mais d’un changement total des fonctions de bases de cette application.

Foursquare, autrefois application de géolocalisation et réseau social fun, n’est désormais plus qu’une pâle copie d’applications déjà existantes comme Yelp.
Si les experts du marketing se frottent les mains, c’est parce qu’à défaut de soigner ses utilisateurs, Foursquare à tout simplement décidé de bichonner les marques et établissements avec lesquels sont effectués des partenariats.
Mais le but d’une application n’est-il pas de plaire tout d’abord à ses utilisateurs?

foursquare brisé

En changeant d’optique, Foursquare ne risque t-il pas de perdre ses premiers prescripteurs? Et en perdant des abonnés, de perdre par conséquent ses partenariats avec les marques? Car avec une chute de son nombre d’utilisateurs, il n’est pas certain que les marques continuent à suivre Foursquare bien longtemps.
Quand aux potentiels futurs utilisateurs, pourquoi se dirigeraient-ils vers Foursquare alors que d’autres applications comme Yelp proposent déjà le même type de service?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *